Comment choisir la bonne sous-couche parquet pour votre revêtement de sol ?


En ce qui concerne les sols dits „flottants”, les propriétés, les paramètres et le confort d'utilisation sont déterminés à la fois par la planche (panneau) et par la base sur laquelle elle est posée.
 

Avec une bonne sous couche parquet, nous assurons une sorte de „fondation” entre les panneaux et le sol. Non seulement la sous-couche parquet protège le sol, mais elle améliore également ses paramètres de performance. Même les sols de haute qualité ne peuvent montrer tout leur potentiel que s'ils fonctionnent de manière cohérente avec le sous-plancher, dans le cadre d’un système de revêtement de sol.


Ce que doit posséder une sous-couche parquet


La sous-couche parquet doit assumer des fonctions importantes car elle constitue la base de la pose professionnelle. En effet :
•    elle compense les éventuelles irrégularités ponctuelles de la base, ce qui soulage la connexion par encliquetage des panneaux ;
•    elle protège le sol contre les contraintes quotidiennes dues au déplacement des personnes ou, par exemple, à l'impact des chutes d'objets, mais aussi contre le stress constant causé par les meubles lourds.
•    elle fournit une isolation efficace contre l'humidité,
•    elle insonorise la pièce - elle réduit les bruits de pas dans la pièce et offre une isolation acoustique supplémentaire lorsque les sons la traverse
•    une bonne sous-couche réduit le coût du chauffage par le sol.


N'oubliez pas que même si vous achetez le meilleur et le plus cher revêtement de sol, vous n'obtiendrez pas l'effet souhaité si vous ne prenez pas soin de la sous-couche appropriée et si vous ne suivez pas les règles contenues dans les instructions des fabricants de sols. Des panneaux bien agencés et une bonne sous-couche permettent de garantir le confort d'utilisation du sol au quotidien.
 

Prendre soin du sol sous la sous-couche parquet


L'installation du sol ne peut commencer qu'une fois tous les travaux de construction et de finition terminés. La pièce doit être sèche et avoir un système de ventilation efficace. La température dans la pièce où vous avez l'intention de poser le sol doit être de + 18-23 degrés Celsius, et le sol doit également avoir cette température. Le sol doit être posé sur une surface stable et nivelée, dont la pente ne doit pas dépasser 2 mm sur 200 cm de longueur. La sous couche parquet pour revêtement de sol stratifié doit être sèche et propre. Le bois et les stratifiés étant très sensibles à l'humidité, il convient de vérifier l'humidité du support, en cas d'humidité supérieure à 2 %, le fabricant n'acceptera pas la garantie.


Isolation contre l'humidité


Tous les fabricants de panneaux exigent la présence d’un pare-vapeur, c'est-à-dire une protection permanente contre l'humidité du sol. L'absence d'utilisation d'un pare-vapeur est une raison courante de rejet de la garantie.
Un film spécial avec un paramètre SD> 75 m peut faire office de pare-vapeur (ce paramètre a remplacé l'épaisseur du film, qui était auparavant donnée comme indicateur de qualité). N'utilisez pas de films non destinés à cet effet, comme par exemple des films pour peintre.
Sur ces fondations, le film pare-vapeur doit être installé avec un chevauchement de 20 à 30 cm et collé avec un ruban résistant à l'humidité. Le film doit remonter sur les murs jusqu'à une hauteur de 3-4 cm.
Une alternative plus rapide et plus fiable consiste à utiliser des sous-couches avec un film pare-vapeur 2-en-1 intégré ou des sous-couches 3-en-1, qui, en plus du film pare-vapeur intégré, comportent également une couche auto-adhésive qui facilite le collage de la sous-couche.
 

Enfin, choisissons une sous-couche pour le sol


Toute la gamme de tapis sous panneaux peut être divisée en deux groupes :
•    les sous-couches parquet pour sols stratifiés,
•    les sous-couches parquet pour sols vinyle PVC.


Les deux groupes de sous-couches parquet doivent bien entendu répondre aux exigences de la norme européenne EN 16354, qui définit strictement les tests et paramètres auxquels le produit doit répondre pour protéger vos sols et pouvoir être appelé sous-couche.
La division en deux groupes résulte des exigences spécifiques imposées aux sous-couches pour différents types de revêtements de sol. Les sols vinyle PVC montés avec un système de verrouillage clipsable, appelé „Click” sont fins, généralement de 4 à 6 mm. Le système de verrouillage, fraisé avec précision dans ces panneaux nécessitent une protection spéciale - par conséquent, la pression statique absorbée par la sous-couche sous les panneaux doit être d'au moins 200 kPa et la valeur recommandée par les fabricants de panneaux de vinyle peut atteindre 400 kPa. A titre de comparaison, les panneaux stratifiés nécessitent une valeur minimale de 10 kPa - c'est jusqu'à 20 fois en moins.
 

Avant de poser le revêtement de sol, il est nécessaire d’utiliser une sous-couche adaptée à la pièce et aux exigences d’utilisation. La sous couche parquet améliore le confort d'utilisation du sol et augmente sa durabilité. Elle remplit en outre une fonction spécifique. La sous-couche peut isoler du froid ou, au contraire, bien conduire la chaleur si l'on veut utiliser un chauffage par le sol. Les sous-couches permettent également d'insonoriser une pièce à des degrés divers. Les caractéristiques et la fonctionnalité de la sous-couche dépendent en grande partie du matériau à partir duquel elle est fabriquée. Les éléments suivants sont disponibles sur le marché :


Sous-couches parquet en polyuréthane-minéral (PUM) aussi appelées multi-protectrices ou tapis de quartz - ces sous-couches haut de gamme assurent la meilleure insonorisation de la pièce. Elles offrent une très forte résistance à la pression, ce qui protège le sol et assure sa durabilité. Grâce à un très faible indice de résistance thermique, elles sont parfaites pour le chauffage par le sol. Les sous-couches en polyuréthane vous permettent d'économiser jusqu'à 200 euros * durant une saison de chauffage. La sous-couche la plus connue de ce type est MULTIPROTEC 1000


Les sous-couches parquet en polystyrène extrudé (XPS) - elles sont parfaites pour niveler les imperfections mineures du sol. Ces sous-couches peuvent mesurer jusqu'à 6 mm d'épaisseur et en raison de leur haute résistance thermique, elles constituent le meilleur isolant parmi les sous-couches (elles sont particulièrement performantes dans les pièces non chauffées). Malgré leur grande flexibilité, elles conservent la durabilité des panneaux grâce à leur très bonne résistance aux charges. Les sous-couches XPS se présentent sous toutes les formes : planches traditionnelles, rouleaux et „accordéons”, les plus rapides à poser. Elles sont également extrêmement légères, ce qui facilite le transport et le montage, notamment pour les débutants.


Les sous-couches parquet en polyéthylène haute densité (PEHD) - les sous-couches de ce type sont adaptées au chauffage par le sol, et remplissent également leur rôle lorsqu'il s'agit d'insonoriser la pièce dans laquelle elles sont installées.


Les sous-couches parquet traditionnelles - connues depuis longtemps, comme le liège, qui est un matériau d'insonorisation faible, mais qui s'effrite avec le temps et peut ne pas assurer une protection complète. Les panneaux dits « écologiques » sont également très fragiles. Ils accumulent les poussières et les saletés et, malgré leur poids et leur dureté élevés, ils ne résistent pas à l'écrasement. Ce produit absorbe l'humidité, exposant les panneaux à des dommages même avec la plus petite quantité d'eau. De plus, il ne convient pas au chauffage par le sol. La mousse PE ou le carton ondulé, bien connus, que l'on trouve encore dans certains magasins, ne conviennent pas comme sous-couche pour le sol et ne doivent pas être utilisés conformément à la norme EN 16354. Un tel matériau provoque une dégradation rapide des panneaux et élimine pratiquement la reconnaissance de la garantie par le fabricant de panneaux. Les sous-couches sont vendus sous diverses formes et emballages. Les plaques sont les plus populaires sur le marché. Elles sont apparemment faciles à poser, mais en raison de la nécessité de les coller avec du ruban adhésif, elles demandent beaucoup de temps pour les grandes surfaces. La deuxième forme la plus courante est le rouleau qui, grâce à sa facilité de déploiement, est bien adapté à la pose dans des pièces plus grandes. Une nouveauté sur le marché est la sous-couche en forme d'accordéon. La possibilité d'une pose progressive et précise en fait le moyen le plus simple et le plus rapide d'installer la sous-couche. Elle se pose même 5 fois plus vite qu'une plaque traditionnelle. L'accordéon est aussi appelé plaque de nouvelle génération.


Si vous connaissez déjà la division selon le type de sol et que vous connaissez déjà la technologie dans laquelle les sous couches parquet  sont produites, il est temps de vous occuper des besoins des utilisateurs.
Est-ce que la sous couche parquet souhaitée vous aidera à insonoriser la pièce, ou peut-être avez-vous un chauffage au sol que vous voulez utiliser de la manière la plus efficace. Ou bien au contraire, vous avez une chambre froide en dessous et vous voulez vous en isoler. Connaissant vos besoins, vous pouvez charger la sous-couche appropriée dans votre chariot.

 

Tout d'abord, le silence


C'est un paramètre qui doit être pris en compte lors du choix d'un revêtement de sol stratifié. Principalement du fait de leur construction, le sol stratifié est beaucoup plus bruyant que les autres sols.
Bien qu'il ne soit pas possible d'éliminer complètement le bruit provenant du sol, il peut être considérablement réduit avec une sous-couche appropriée.


La réduction du bruit est spécifiée pour :
- les bruits de pas (RWS - Reflected Walking Sound) en pourcentage (%), - s'applique aux sols stratifiés
- dans le cas de la réduction du bruit d’impact aux pièces inférieures (IS - Impact Sound) en décibels (dB), aussi bien pour les sols stratifiés, vinyles que contrecollés.
Qu'est-ce que cela veut dire ? Une réduction du bruit de 10 dB correspond à une isolation acoustique de 50 % pour l'oreille humaine. Les sous-couches de la série PUM, c'est-à-dire les produits de la collection Multiprotec, absorbent parfaitement les ondes sonores et insonorisent le sol. La différence d'utilisation du sol est colossale, l'effet de tapotement est presque complètement éliminé.
 

Protéger le sol


Lors de l'achat d'un nouveau sol, vous ne voulez pas avoir de problèmes avec celui-ci pendant au moins quelques années. Les éléments les plus fragiles et les plus sensibles des panneaux sont leurs jointures, appelées verrous .Le rôle clé dans la protection du sol est joué par la sous-couche, et les paramètres les plus importants décrivant la résistance de la sous-couche sont la charge statique (CS) et la charge dynamique (DL).
Pour les pièces dont les sols sont exposés à un trafic intense - comme les couloirs, les salles d'attente ou les pièces où l'on déplace souvent des objets lourds - par exemple un fauteuil roulant, choisissez une sous-couche avec les paramètres CS et DL les plus élevés. Plus les valeurs « CS » et « DL » sont élevées, plus la sous-couche protège le système clipsable contre les fissures ou les cassures. Pour des exigences plus importantes, la valeur „CS” devrait être d'au moins 60 kPa pour les sols stratifiés et les panneaux contrecollés et de 400 kPa pour les sols vinyle PVC.

Ne payez pas de supplément pour le chauffage au sol


La décision sur le type de revêtement de sol est prise à un stade précoce de l'investissement. La résistance thermique de la sous-couche doit être prise en compte lors du choix du sol. Plus la valeur de la résistance thermique du système est faible, plus la pièce se réchauffe rapidement et plus les factures de chauffage sont faibles.
Il a été prouvé que la résistance thermique du système de sol (revêtement de sol + sous-couche) ne doit pas dépasser 0,15 m2K / W - (norme EN 16354 et directives DIN EN 1264).
Pour déterminer l'isolation thermique du système de plancher, ajoutez la valeur de la résistance thermique de revêtement de sol et de la sous-couche. Par exemple : un sol stratifié de 8 mm d'épaisseur a une résistance thermique d'environ 0,08 m2K/W. Pour un tel sol, il faut utiliser une sous-couche avec une résistance thermique inférieure à 0,07 m2K/W. Évidemment, plus la résistance thermique est faible, plus les économies de chauffage sont importantes.
Un panneau standard de 8 mm et une sous-couche standard de - 5 mm de plaque écologique équivaut à une perte de près d'un millier de zlotys par an. Les sous-couches du groupe Multiprotec sont considérablement plus efficaces, grâce à leur très faible résistance thermique.
 

Comment chercher une sous-couche en magasin ?

Si vous allez dans un magasin où le choix est très large et où le vendeur est occupé - utilisez la solution la plus simple - l'étiquette sur le produit. De nombreuses chaînes de bricolage européennes proposent des produits de la série SECURA AQUASTOP SMART de la marque ARBITON. Ces sous-couches contiennent un film pare-vapeur et un ruban adhésif intégrés, qui non seulement facilitent l'installation, mais assurent également une protection à 100 % du sol. Des cartons colorés et une communication intuitive sur l'étiquette permettent de trouver rapidement et correctement le produit qui vous intéresse. De grandes icônes lisibles vous indiqueront les caractéristiques du produit. Le sigle MADE IN POLAND est également important, il signifie une qualité optimale.
 

ABONNEZ VOUS A NOTRE NEWSLETTERS

Vous voulez être tenu au courant des dernières nouvelles et des produits d'Arbiton ? Inscrivez-vous à notre newsletter

© 2021 ARBITON | BY JELLY SOLUTIONS

Cookies

This website uses cookies specifically to improve your experience as a user of this website. You can change the rules or prevent cookies from being placed on your end device by changing the settings in your web browser. Detailed information on cookies can be found in our Privacy policy.

Akceptuję

Produkty dodane do porównania: 1